Au sujet du monastère de Phajoding au Bhoutan – un refuge pour les garçons défavorisés

Phajoding est beaucoup plus qu’un monastère bouddhiste. C’est un lieu de refuge, d’appartenance, et d’espoir.

Le Monastère de Phajoding, à 3 heures de la route la plus proche, est situé au-dessus de la capitale du Bhoutan, Thimphu. Il était l’un des monastères les plus riches et les plus décorés du pays mais dû à de longues années de négligence et de l’empiètement du développement, il a été inscrit en 2010 au patrimoine mondial de l’UNESCO en tant que l’un des cinq monuments culturels en péril ayant le plus besoin d’aide dans le monde. (1). Il abrite de nombreux objets bouddhistes très sacrés. L’origine du nom de Phajoding provient du Saint Phajo Drugom Zhigpo, qui médita à cet endroit au 13ème siècle. Ce site est considéré comme l’un des plus sacrés du Bhoutan. Le monastère lui-même est un complexe ouvert qui comprend de nombreux bâtiments et saintes reliques, ainsi qu’une école monastique étatique, qui héberge actuellement 50 moines. Le corps monastique (Dratshang Lhentshog) est presque entièrement financé par le gouvernement et compte tenu des nombreux instituts et monastères bouddhistes à travers le Bhoutan, les ressources sont limitées. Seuls deux tiers des moines de Phajoding reçoivent une allocation minimale gouvernementale, qui doit ensuite être partagée entre tous les moines. Par conséquent, ces moines vivent dans des conditions les plus sommaires et, venant tous de milieux défavorisés, leurs familles n’ont souvent pas les moyens financiers pour subvenir à leurs besoins .Un grand nombre d’entre eux, envoyés dans ce monastère, sont orphelins. Lama Namgay est le directeur du monastère de Phajoding. Il a grandi à Haa, et est entré dans le Corps Monastique Central à l’âge de 7 ans. Il obtient sa maîtrise en philosophie bouddhiste à l’Université Bouddhiste de Tango à Thimphu, et pratique 3 ans de méditation à Paro. Il a précédemment occupé le poste de directeur de Sewala Shedra à Punakha. Lama Tenzin Namgay a également été élevé à Haa et placé dans le Corps Monastique Central à l’âge de 7 ans ; De même, il est titulaire d’une maîtrise en philosophie bouddhiste de l’Université Bouddhiste de Tango et a achevé ses 3 ans de méditation. Il a récemment été nommé professeur principal de l’école du monastère de Phajoding.

Lama Namgay constituent la force motrice de ce projet. Leur mission est d’initier, prendre soin et éduquer les jeunes garçons défavorisés venus de part et d’autre du Bhoutan.

Ils ont le projet de transformer ce monastère en un centre propspère d’apprentissage, où les moines, dont l’âge varie de 7 à 20 ans, apprennent la philosophie bouddhiste et la Pleine Conscience dans un environnement favorable et compassionnel. Ils ont commencé à étendre le programme scolaire pour y inclure des sujets séculaires telles que l’anglais, les mathématiques, les études environnementales et l’enseignement de connaissances pratiques telles que l’étude de l’informatique et le jardinage biologique. Par conséquent, beaucoup d’enfants démunis seront initiés, éduqués et auront la possiblite et l’espoir de réussir, un espoir qu’ils n’avaient pas auparavant. Il y a un besoin urgent d’apporter un soutien à cet effort humanitaire. De ce fait, Chimi Dorji et Namgay Tenzin souhaitent partager l’héritage spirituel de ce lieu saint ainsi que leur activités quotidiennes sur ce site, dans l’espoir d’inspirer d’autres à les soutenir dans leur projet.